Entresilences

entresilence
(1 livre+ 1CD),
bilingue espagnol – français.
Editions l’Inventaire, collection Autres Lieux.
Traduction : Pablo Urquiza et Béatrice Kohlstedt
Réalisé en coédition avec le Centre Régional
des Lettres de Basse-Normandie et l’association Abra Pampa.
CD produit par Abra Pampa :
Voix originales des poètes (enregistrées en Argentine)
dites en français par des comédiens.

 

 

Pablo Urquiza
ENTRESILENCES,  Neuf poètes argentins

Par une écriture qui allie fluidité et rupture, neuf poètes argentins contemporains, tous de la région de Cordoba, triomphent du temps qui passe dans un recueil où la nostalgie a plusieurs visages.
Chez Susana Cabuchi et Maria Teresa Andruetto, elle résonne dans les instants capturés d’un quotidien sensuel, tandis qu’il suffit parfois à Carlos Garro Aguilar d’un mot saisi au vol pour redonner aux sensations fugitives toute leur intensité. Couleurs, épices, arômes et matières renaissent ainsi au gré des pages et tissent, strophe après strophe, la trame chatoyante des souvenirs.
Bien sûr, il y a aussi l’amour, l’amour lumineux des mères, l’amour impétueux des corps, l’amour à vendre et celui qu’on rêve de donner, qui, chez Julio Castellanos et Cesar Vargas, se décline au féminin, à l’infini.
Infini, également, le chemin de la douleur que foulent Pablo Urquiza, Hugo Fransisco Rivella et Susana Arévalo, évoquant la cruauté des jours passés que n’adoucit en rien l’absurde des jours présents.
Enfin et surtout, il y a la grande nature qui, pour Antonio Moro, révèle aux hommes leurs vrais désirs et qui, fil d’Ariane, traverse l’ensemble des textes. Libérée, la voix du souvenir devient un rappel continu de l’union première avec la nature dont l’écoute et la contemplation sont à l’origine de la création poétique.
Cette voix aux accents nostalgiques surgit d’entre les silences qui, ponctuant les vers, clament ce que les mots sont impuissants à dire : le rêve, l’oubli, la mort et l’espoir.

Les neuf écrivains réunis dans ce recueil sont  :

Susana Cabuchi, Julio Castellanos, Antonio Moro, Maria Teresa Andruetto,  Pablo Urquiza, Cesar Vargas, Susana Arévalo, Hugo Fransisco Rivella et Carlos Garro Aguilar