Santiago Sylvester

une-Sylvester.jpg
Responsable d’éditions : Ghislaine Masset.
Assistante d’éditions : Erika Grandjean.
Traduction : Pablo Urquiza.
Voix sur le CD : Santiago Sylvester et Christian Remer.
ISBN : 979-10-93202-03-7
© Abra Pampa Éditions, Paris, France, 2014.

Ouvrage édité avec le concours du ministère des Affaires étrangères, du Commerce international et des Cultes de la République Argentine, dans le cadre du programme “Sur” de soutien aux traductions.
Obra editada en el marco del Programa “Sur” de Apoyo a las Traducciones del Ministerio de Relaciones Exteriores, Comercio Internacional y Culto de la República Argentina.

Lire un extrait

Café Bretagne / Café Bretaña

En Café Bretaña (Premio Jaime Gil de Biedma 1993), Santiago Sylvester ha encontrado como pretexto un café que “admite gente sola, acompañada, o de cualquier manera” para contar su versión de un mundo deshilachado, en “amable proceso de disolución”. El ojo que mira, husmeador entrometido, elige ese escenario único para indagarlo, reflexionar sobre lo que ve y dejar que se cuele por las rendijas una opinión escéptica, interesada como toda opinión. Más cercana del lector francés gracias a su título, esta primera edición francesa hará de cada uno de nosotros un nuevo observador de ese café, una nueva presa, un nuevo sujeto-objeto de esa mirada, apropiándosela tal vez para acrecentarla de otras respuestas y preguntas, aunque se nos haya advertido que “la pregunta siempre es otra”.

Dans Café Bretagne (Prix Jaime Gil de Biedma 1993), Santiago Sylvester a trouvé comme prétexte un café qui « accueille des gens seuls, accompagnés ou autres » pour raconter sa version d’un monde déchiré, « dans un doux processus de dissolution ». L’œil qui regarde, fouineur indiscret, choisit cette scénographie unique pour enquêter, réfléchir sur ce qu’il voit et laisser couler entre les fentes son avis sceptique, intéressé comme toute opinion. Plus proche du lecteur français grâce à son titre, cette première édition française fera de chacun de nous un nouvel observateur de ce café, une nouvelle proie, un nouveau sujet-objet de ce regard, se l’appropriant peut-être pour l’élargir d’autres réponses, d’autres questions, même si on est avertis que « la question est toujours autre ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>